top of page

Inspirations

inspiration_caravage-la-vocation-de-st-matthieu.jpg

L’imaginaire est dans la sensation. Pour moi, tout a peut-être commencé un matin des années 1980, dans l’église Saint-Louis des Français de Rome, devant la lumière du Caravage et sa Vocation de Saint-Matthieu (photo). J’ai été saisie, happée, attrapée. Mais c’est longtemps après, lors d’un voyage au Japon, en 2017, qu’il me semble avoir signé un pacte avec la peinture. 


Je n’avais pris ni téléphone ni appareil photo et pendant quinze jours, j’ai laissé mes habitudes au repos. J’ai senti, ressenti, observé, vu, regardé, engrammé.
Au retour, c’était là, les sensations se sont transformées en créations. 

 

Mon mode d’apprentissage préféré est l’observation assidue des grands maîtres, comme des artistes actuels. 


Je suis par exemple nourrie des œuvres de Brueghel l’ancien, Claude Monet, Vincent Van Gogh, Zao Wou-Ki, Hans Hartung, Joan Miro, Jean Fautrier et bien d’autres, car l’éclectisme est pour moi une richesse.  


En ce moment, je suis appelée par le travail de peintres asiatiques comme Chen Jiang Hong et Tamihito Yoshikawa, pour la manière dont la nature émerge de leur art. 

Je me sens proche de ces phrases d’artistes : 


« Je préfère vivre en couleurs » - David Hockney

 
« L’art me semble être surtout un état d’âme » - Marc Chagall 


« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir » - Amedeo Modigliani 


« Ce qui est beau est produit par la nécessité intérieure qui jaillit de l’âme. » - Vassily Kandinsky 

bottom of page